Un bijoutier de Nice surfe sur le web 2.0 : Buzz Marketing ou atteinte à l’E-réputation ?

facebook-campagne-de-publicite

L’événement se passe en France. Le 11 septembre 2013 au matin, des cambrioleurs rentrent dans une bijouterie. Le propriétaire tue le voleur. Le Marketing viral s’invite dans ce fait divers: vers midi, une page de soutien est créée sur Facebook. Plus de 1 million de fans en quelques heures. Des milliers d’interations sur cette page Facebook. Près de 100.000 articles de presse parlent de ce phénomène. Plus de 3,5 millions de pages référencées par Google. Au final: Buzz marketing ou atteinte à l’e-réputation ?

Déroulement des faits et impact de Facebook

Ce fait divers se déroule à la bijouterie « La Turquoise » située rue d’Angleterre à Nice (En France). Le 11 septembre 2013, le bijoutier Stéphane Turk se fait cambrioler alors qu’il était occupé à ouvrir sa boutique (Vers 8h50). Les voleurs sont dans le commerce. Le propriétaire tue un des braqueurs. La Police arrive rapidement sur les lieux. Le bijoutier est mis en garde à vue pendant 24 heures durant lesquelles la presse évoque qu’il risque même la cour d’assises pour homicide volontaire. Quelques heures plus tard, un étudiant (probablement indigné) se lance dans la création d’une page fan sur Facebook. Cette page est mise en ligne vers midi et est intitulée Soutien au bijoutier de Nice.

Un succès immédiat : Plus de 1 millions de fans en quelques heures

Très vite, la page FAN Soutien au bijoutier de Nice connait un succès à « effet boule de neige« . Des milliers d’utilisateurs s’identifient comme fans. L’administrateur de la page (actuellement inconnu) publie l’évolution du nombre de fans en stimulant ceux-ci via des messages: « Merci pour le soutien que vous apportez ! N’hésitez pas à partager » ou encore « xxx soutiens pour le bijoutier de Nice. Merci. » Voici un aperçu de la croissance des fans suivant l’animation du gestionnaire de la page Facebook :

  • 12 septembre 2013 vers 15h00: 50.000 fans sur la page Facebook
  • 12 septembre 2013 vers 20h00: 100.000 fans sur la page Facebook
  • 13 septembre 2013 vers 8h00: 200.000 fans sur la page Facebook
  • 13 septembre 2013 vers 11h00: 300.000 fans sur la page Facebook
  • 13 septembre 2013 vers 14h00: 400.000 fans sur la page Facebook
  • 13 septembre 2013 vers 17h00: 500.000 fans sur la page Facebook
  • 13 septembre 2013 vers 20h00: 600.000 fans sur la page Facebook
  • 13 septembre 2013 vers 20h00: 700.000 fans sur la page Facebook
  • 14 septembre 2013 vers 7h00: 800.000 fans sur la page Facebook
  • 14 septembre 2013 vers 12h00: 1.000.000 fans sur la page Facebook
  • 14 septembre 2013 vers 15h00: 1.100.000 fans sur la page Facebook
  • 15 septembre 2013 vers 14h00: 1.400.000 fans sur la page Facebook
  • 16 septembre 2013 vers minuit: 1.500.000 fans sur la page Facebook
  • 18 septembre 2013 vers 18h00: 1.600.000 fans sur la page Facebook
  • 21 septembre 2013 vers 8h30: 1650.000 fans sur la page Facebook

Plus de 1 millions de fans en quelques heures avec des milliers d’interactions !

J’ai réalisé un petit test assez simple mais qui démontre, une fois de plus, la puissance des réseaux sociaux dans le Marketing Viral. J’ai noté le nombre de fans présents ce samedi 14 septembre 2013 à 17h48. Il y en avait 1.155.296. Ensuite, je me suis servi un café… pour revenir quelques minutes plus tard. Il était 17h58, soit 10 minutes après le premier relevé, pour observer que le nombre de fans était de 1.162.911 fans. La différence entre les deux: 7.615 fans en plus ou près de 13 fans par seconde. A titre de comparaison, Barack Obama au plus haut de sa campagne engrangeait 2 fans par seconde.

Vous l’aurez compris: ce score est exceptionnel quand on constate que notre premier ministre belge  Elio di Rupo obtient seulement 47 000 fans ou une star comme Pascal Obispo cumule presque 150.000 fans après plusieurs années d’activité sur Facebook. En outre, cette page de soutien au bijoutier de Nice comporte un gros nombre d’interactions (1 fans sur 5) ce qui favorise considérablement cet effet boule de neige (= Démultiplication du message)…

En parallèle, le moteur de recherche Google joue aussi son rôle. Ce 21 septembre 2013, Google affichait plus de 3,5 millions de résultats sur le terme « bijoutier nice facebook« . On assiste à un véritable phénomène de Buzz Marketing amplifié, dès 1 million de fans, grâce aux médias (Plus de 93.000 articles sont répertoriés à propos de l’affaire de ce bijoutier). Google Trends  indique que les tendances de recherches sur Google confirment un réel intérêt des internautes…

Google Trends

Google joue aussi son rôle dans cette affaire du bijoutier

Polémique: Plus de 80 % de faux fans ?

Tout le monde s’interroge à propos de cet énorme succès ! Sur mon profil Facebook, j’ai reçu plusieurs commentaires avec notamment des liens vers des articles évoquant que la page Facebook du soutien au Bijoutier de Nice comporterait soit des faux fans,ou trahirait un bug de Facebook,… Samedi 14 septembre 2013, le site Socialbakers affichait que 80 % de fans proviendraient de pays étrangers non identifiés.  Cette statistique a mis en doute la réalité des fans. En effet, il faut savoir que sur Internet, il est possible d’acheter de faux fans. Des sociétés proposent par exemple d’acheter 25.000 fans pour 399 €. Certains experts affirment que le fait que Socialbakers affiche beaucoup des profils non français ou non identifiés signifie un achat de fans par les gestionnaires de cette page Facebook.

Dans le cas qui nous occupe, je crois que cette hypothèse est peu probable pour plusieurs raisons:

  • D’abord, le nombre d’interactions est trop important (Plus de 1 fan sur 5 a publié un commentaire, partagé une info ou aimé un publication). Je constate que 24 de mes amis sont fans (Renseignements pris, ils auraient bien liké la page). Cela écarte, pour moi, l’hypothèse du bug Facebook.
  •  Ensuite, j’ai déjà constaté que Socialbackers avait un certain retard dans la fiabilité des données (Pour info, le dimanche 15 septembre 2013, la moitié des fans de pays non identifiés a été divisé par 2). Pour finir, l’achat de fans est, à mon sens, très peu probable vu la dépense très élevée que pourrait représenter une telle acquisition (Plus de 25.000 € dans ce cas-ci).

La croissance des fans s’essouffle…

Ce 21 septembre 2013, j’ai réalisé de nouveau le même exercice simple: A 8h23, le nombre de fans était de 1.658.891. Dix minutes plus tard (8h33), ce sont 1.658.908 fans qui étaient renseignés par Facebook. Une différence de 17 fans en plus soit près de 500 fois moins d’affluence que 7 jours auparavant.

 

Buzz Marketing autour du bijoutier de Nices

Graphique d'évolution de fans sur Facebook

 

Marketing viral: Atteinte à l’e-réputation ou buzz marketing ?

Le Marketing Viral est la promotion d’une entreprise, d’une activité ou d’un fait via le principe notamment du Bouche-à-oreille virtuel (Cad Réseaux sociaux, forums, annuaires,…). Dans ce cas, on constate un bel effet de démultiplication pour ce fait divers via le réseau social Facebook. Lorsque la démultiplication prend une certaine ampleur, on assiste souvent à deux résultats bien opposés: Le buzz marketing ou l’atteinte à l’e-réputation (E-réputation). Soit la tournure de la démultiplication est estimée plutôt favorable à la personne physique ou morale… alors on parle d’un Buzz Marketing. Soit la diffusion du message est jugé néfaste par la personne physique ou morale et, dans ce cas, on évoque l’atteinte à sa e-réputation.

Conclusion: Bel exemple de la puissance du Marketing viral qui tournerait vers Buzz Marketing

Dans le cas analysé, je suis tenté de penser que la page Soutien au bijoutier de Nice est plutôt favorable au bijoutier de Nice. On lit dans la presse que cet élan populaire serait pris en compte par les autorités et que cette page aide le bijoutier à traserser cette période difficile pour lui. Je serais donc tenté de conclure que cette page Facebook est très beau Buzz Marketing. Le web 2.0. a vraiment révolutionné notre façon de communiquer et nous rappelle la puissance du web qui pourrait aussi provoquer une atteinte à l’e-réputation. Restons vigilants…

Dans quelques années, atteinte à l’e-réputation pour Stéphane Turk ?

Ceci dit, lorsque l’on tape Stéphane Turk, Google répertorie 710.000 pages parlant du fait divers. Avec des titres élogieux comme « Forte mobilisation des soutiens du bijoutier de Nice sur Internet« , « La Toile s’enflamme pour le bijoutier de Nice« ,… et d’autres nettement moins favorables, comme « Braqueur tué à Nice : le bijoutier mis en examen et assigné à …« , « Nice – Le bijoutier mis en examen pour meurtre« ,… Il sera intéressant d’observer l’évolution de ce sujet sur Internet dans quelques années… Un ancien buzz marketing peut, dans certains cas, se transformer en une atteinte à l’e-réputation. Pour rappel, Internet n’oublie jamais rien de vous. Rendez-vous dans plusieurs mois…

Stéphane Turk dans Google

Déjà plus de 700.000 résultats dans Google lorsque l'on tape Stéphane Turk

 

 

 

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.